Le traitement de cuve à fioul : tout un procédé

Le traitement de cuve à fioul représente tout un procédé à respecter scrupuleusement. Si le particulier utilisateur peut essayer de réaliser lui-même le nettoyage, il est préférable de confier la tâche à un professionnel. De la neutralisation des émanations à la remise en service, la vigilance est de mise. Les étapes :

La vidange du réservoir de carburant

Tout commence par la vidange du réservoir de carburant. Que ce soit pour  une citerne de gasoil dans une ferme mécanisée ou un tanker pour routier il faut vidanger. Le spécialiste ou le propriétaire transférera le fond de cale vers un réservoir temporaire ou des futs.   

 

Dégazage et traitement des déchets

La neutralisation des matériaux dangereux se fait en deux étapes. La première, le dégazage consiste à évacuer l’émanation de gaz resté prisonnier dans la cuve. Viendra ensuite le traitement des résidus d’hydrocarbures. Plusieurs couches de sédiment de différente consistance sont à enlever. Dans la cale d’un navire, on peut avoir jusqu’à une vingtaine de centimètres de saleté. La matière ainsi obtenue ne doit en aucun cas être libérée dans la nature.

neutralisation cuve fioul

Lavage et séchage du réservoir de fioul

Le traitement de cuve à fioul continue par le lavage à jet d’eau chaude haute pression. À ce stade de l’opération, on reconnaît un vrai spécialiste d’un amateur. Le séchage du réservoir sera différent d’un prestataire à un autre, mais l’air pulsé reste la meilleure option.

Un nettoyage en profondeur des citernes ou de réservoir de fioul est conseillé tous les 10 ans. Compléments sur http://dcs-entreprise.fr/  

Comments are closed.

Proudly powered by WordPress
Theme: Esquire by Matthew Buchanan.